Rénovation de fenêtre

Il existe deux principales techniques pour rénover une fenêtre : la rénovation partielle et celle dite totale. Dans le premier cas, il n’est pas nécessaire de changer le dormant existant également appelé « cadre ». Dans le second cas, il faudra entièrement enlever la fenêtre (ouvrants et encadrement compris). Pour savoir quelle technique adoptée, il suffit entre autres de se référer à l’état des anciennes menuiseries.

La rénovation partielle

Il est possible d’envisager une rénovation de fenêtre partielle quand le cadre (ou dormant) est encore en bon état. Dans ce cas, il y a deux options : conserver le cadre ouvrant ou le changer entièrement.

Si vous décidez de le conserver, il faudra penser à quelques réparations annexes comme au niveau des joints d’étanchéité. Quoi qu’il en soit, le vitrage devra être remplacé, du simple au double par exemple, mais toujours en fonction de vos besoins.

Si vous décidez en revanche de changer le cadre ouvrant, il faudra en même temps changer le vitrage en passant par plusieurs étapes :

  • Ôter les anciennes paumelles, les cadres ouvrant ainsi que les joints

  • Poser un joint d’étanchéité neuf après avoir nettoyé l’ancien cadre dormant

  • Poser des tasseaux de bois et le cadre dormant neuf au-dessus de l’ancien

  • Fixer avec des vis et installer la poignée et les ouvrants neufs

Pour une maison plus « esthétique », le mieux est de dissimuler le dormant à l’intérieur et à l’extérieur avec des finitions de qualité et divers habillages.

La rénovation totale

Comme son nom l’indique, cela consiste à entièrement enlever la fenêtre, encadrement et ouvrants compris. La nouvelle sera tout simplement placée sur la maçonnerie.