Récupérateur d’eau de pluie

Le principe du récupérateur est relativement simple. L’eau de pluie tombe, on la récupère, et on l’utilise.

 

Fiche technique

 

récuperateur d'eau

Récupération de l’eau de pluie

L’eau tombe du ciel, et elle doit arriver dans notre récupérateur de pluie. La collecte, c’est cela. Pour réussir sa collecte, il faudra capter l’eau, et l’acheminer vers le l’endroit de stockage.

Traitement

On traite l’eau de pluie pour s’assurer d’un minimum de qualité, en fonction des usages déterminés. Le dégrillage et la filtration sont les deux principales méthodes employées, en fonction des modèles.

Stockage

Le stockage consiste à conserver l’eau de pluie, pour un usage dans le futur, en s’assurant que la qualité se maintienne. Dans cette optique, il convient de mettre en évidence deux choses : le stockage a proprement parler (dans une cuve de récupération de pluie, entre autres), et la régulation de l’eau stockée. En effet, il faut veiller à ce que le dispositif soit toujours prêt à répondre aux besoins : s’il y a de l’eau, on l’utilise, s’il en manque, alors le relais est transmis à l’eau de ville que l’on utilise habituellement.

Distribution

Il faut faire en sorte que l’eau arrive là où on en a besoin. Puis passer à l’étape signalétique, pour être en mesure de savoir si tout fonctionne comme il faut et arrive bien à destination.

 

Prix

Pour un récupérateur de moyenne gamme, comptez 110€.

 

Commander un récupérateur d’eau de pluie sur ALJ Rénovation.

 

Avantages

L’eau de pluie tombe, dans nos régions, en abondance. Récupérer l’eau de pluie est un geste responsable, et qui semble de nos jours logique compte tenu de l’utilisation qu’on en fait. Sachez qu’au cours des dix dernières années, le prix de l’eau aurait triplé et ça ne va pas en diminuant, alors qu’un très grand pourcentage de notre utilisation d’eau ne justifie pas que l’on utilise une eau potable. Les chiffres montreraient également que notre consommation a tendance à grimper, alors à quoi bon utiliser de l’eau potable pour les toilettes, la vaisselle, le lavage de sa voiture ou encore l’arrosage du jardin. Découvrez alors pourquoi récupérer l’eau de pluie est un bon réflexe.

En plus d’éviter un gaspillage conséquent (en terme d’éthique, c’est moyen), avec un récupérateur de pluie, on fait d’une pierre deux coups. En effet, les chiffres indiquent encore qu’une personne en moyenne, par jour, consomme 150 litres d’eau. Et donc, ça en fait des économies !